Assemblée générale du 17 Juin 2015

Rapport Moral de l’Association pour l’exercice 2014 

Rapport d’Activité pour l’année 2014 : Assemblée générale 17 juin 2015

Chers amis, Chers adhérents, Mesdames et Messieurs le représentants de l’Etat, du Conseil Départemental de la Gironde et de la Mairie de Bordeaux, Mesdames et Messieurs les représentants des associations amies, Mesdames et Messieurs les bénévoles, Mesdames et Messieurs les salariés du Diaconat, merci tout d’abord pour votre présence qui nous conforte dans nos actions et nous pousse à continuer.

Le Diaconat de Bordeaux est membre de l’Entraide Protestante, il est lié de très près à l’Eglise Protestante Unie de Bordeaux par son histoire et non pas seulement par ses locaux.

La mission du Diaconat est de lutter contre la pauvreté, les exclusions et toutes les formes de détresse. Son but est d’accueillir, d’aider, de conseiller, d’accompagner, de soutenir les personnes en difficulté pour un temps de repos en premier lieu, puis d’essayer de trouver avec eux, en prenant le temps, une solution adaptée.

Comme Nina Liberman vient de le dire, ici pas de distinction de race, de religion, d’idéologie, de nationalité. Notre Association, c’est l’espérance en actions.

Tout d’abord, au siège 32 rue du Commandant Arnould, l’accueil est inconditionnel, les personnes sont écoutées et orientées selon leurs besoins y compris vers d’autres structures.

Au siège, n’oublions pas le service d’accueil RSA, qui peut être la recherche de tous les papiers de la personne en difficultés, d’une demande d’allocation d’adulte handicapé, d’une reconstitution de carrière, d’une demande de retraite, de lancement d’un dossier RSA…… Cela peut représenter un entretien ou des dizaines d’entretiens pour une même personne.

Le service Photo assure son travail au siège également, les photos d’identité étant absolument nécessaires pour l’établissement de nouveaux papiers.

Le document Orienter à Bordeaux, édité tous les ans, nécessite une mise à jour régulière et est très utilisé par de nombreux acteurs des services sociaux.

Le Centre d’accueil d’urgence Trégey (nous devrions lui trouver un nom comme aux autres établissements) permet aux personnes de se reposer, de poser leurs bagages (au propre et au figuré) et nous essayons de mettre en route un accompagnement, une recherche vers des solutions adaptées.

Le Diaconat s’appuie sur deux Centres d’hébergement de réinsertion sociale, Mamré et les Capucins ; ces deux établissements permettent d’accompagner et de construire un projet de vie. Notre projet d’humanisation des Capucins a enfin abouti et sa relocalisation est en bonne voie.

Dans un autre domaine deux maisons relais – pensions de famille, Sichem et Bethel, logent des personnes qui ont besoin d’un environnement sécurisant ; un certain nombre d’entre elles souffrent de pathologies lourdes nécessitant un suivi médical psychiatrique. Un projet d’extension du nombre de places offertes a été présenté mais n’a pas, à ce jour, trouvé son financement.

Une autre activité importante concerne le Service logement (plus de 150 à gérer !) ; ce service a mis en place une expérimentation logement et a organisé une soirée avec des propriétaires solidaires pour augmenter nos ressources en ce domaine-là.

Je n’oublie pas le rôle très important du Service de gestion et de comptabilité qui doit faire face à la fois aux créations de nouveaux établissement et aux contraintes administratives de plus en plus lourdes et celui non moins important du Service logistique qui entretient avec soin et au moindre prix tous nos locaux.

Dans un cadre plus général, le Diaconat a partagé avec des Associations amies, dont certaines sont présentes ici, des actions communes car l’environnement est très difficile.

Pour l’accueil hivernal 2014-2015, nous avons, ensemble, fait entendre notre opposition à la gestion saisonnière et notre proposition de création de places pérennes a pris forme avec l’aide de l’Etat et de nos partenaires de l’accueil hivernal.

Un groupe de jeunes a réalisé une fresque colorée au Centre d’accueil d’urgence Trégey.

Une association de Saint Augustin regroupant églises catholiques et protestantes a été porteuse d’un spectacle dont les recettes ont été données au CAU Trégey.

Les bénévoles ont participé à une soirée dont le thème était « la parole aux bénévoles » et à une rencontre avec Isabelle Grellier sur l’identité des associations protestantes.

Un temps de partage pour la fête de Noël autour de danses country a été très animé.

 

Voici le temps des remerciements car vous concevez que toutes ces actions ne peuvent se faire sans l’aide et le travail de nombreuses personnes.

Je tiens à remercier les bénévoles pour leur engagement tout au long de l’année, la valorisation en heures de travail représenterait plus de 300 000 euros !

En particulier je remercie tous les membres du bureau et du Conseil d’administration pour leur soutien.

Je remercie l’engagement des salariés avec un mot particulier pour notre Directeur Philippe Rix ; ils ont, malgré une réduction d’effectifs liée aux contraintes budgétaires tenu la route.

 

Vous, eux, nous faisons une place pour les Sans Voix, les Invisibles et nous voulons par nos actions qu’ils reprennent place parmi nous. Nous sommes leur porte-parole et il faut qu’on les entende ;

« Ensemble, joignons nos forces pour les plus fragiles »

Françoise Escalettes, Présidente.