Les aventures de Mam et Ré

C’est dans un endroit calme et paisible, reculé de l’agitation du centre-ville, profitant de ce proche éloignement du cœur historique de la cité, que Mam et Ré vivent.

Mam et Ré, sont deux poules, deux poules qui semblent de prime abord tout ce qu’il y a de plus classique chez les poules. Deux pattes, un bec et des plumes, blanches avec des reflets gris pour l’une et une couleur fauve, mordorée pour l’autre. Elles vivent dans un poulailler sécurisé, propre et entretenu.

La différence avec les autres gallinacées, que j’ai eu l’occasion de croiser, c’est que leur royaume se situe au sein même d’un Centre d’hébergement et de réinsertion sociale.

Incongru, surprenant, décalé comme endroit pour ces animaux, me direz-vous, mais telles que leurs cousines du capitole (les oies sont illustres, mais pas comme la salle toulousaine), Mam et Ré (sur)veillent, observent la destinée des gens qui les entourent et sont des témoins privilégiés de cette vie foisonnante, surprenante, voire intrigante que celle d’un CHRS.

Mon cousin Tom Booker parle doucement aux équidés, moi ce sont les gallinacées qui me racontent des choses, pour preuve je vais vous relater l’été de Mam et Ré.

Un courant d’air ébouriffe joyeusement le duvet de nos deux poules dans cette chaleur quasi caniculaire de cette période estivale, où chacun et chacune vaquent à ses (pré)occupations sans se douter de ce qui va arriver.

Cela se passe au beau milieu de l’été, sur une période de chassé-croisé, ce mouvement que redoute tant l’indien qui veille le long de l’asphalte : il y a un changement au sein de l’équipe !!! Estomaquées, elles ont la ponte suspendue.

Quoi de plus naturel, pensez-vous, une équipe vit, avec ses hauts et ses bas, ces changement de personnels, bref la vie quoi. Oui mais là, ce n’est pas pareil, depuis près de 8 ans cette équipe avait su trouver une stabilité, une façon de travailler, ensemble, connaissant les faiblesses – mais surtout l’énergie et la détermination – des uns et des autres.

La personne qui s’en va vers le soleil levant et de nouvelles aventures, est une des plus anciennes de l’équipe, elle a tout connu ou presque dans cet établissement, cela peut aller du rire aux pleurs, si on cherche dans les souvenirs. Il les a vu arriver, les poules, a suivi la construction de leur enclos, les débuts hésitants, balbutiants de la cohabitation.

Oui cet été, Mam et Ré, ont vu partir le Chef de Service.

Le départ d’un membre d’une équipe est toujours difficile à vivre, et aussi qui dit départ dit arrivée. Mais cela c’est une autre histoire.

François Auvert

Chef de service Mamré