Mamré Milesker (Merci)

Mamré c’est un CHRS, un lieu de vie où on trouve jusqu’à 34 personnes.34 résidents qui doivent cohabiter.

Alors oui, il y a parfois des désaccords, des disputes.

Mais c’est pour ça qu’il y a aussi une équipe d’une dizaine de personnes, qui veille à une bonne cohésion de groupe, qui travaille avec les résidents autour de leurs projets, etc.

Rapidement j’ai compris le fonctionnement du CHRS, la place de chaque personne. D’ailleurs je les remercie parce que c’est eux qui m’ont permis d’apprendre beaucoup de choses, et merci de m’avoir permis de travailler dans une bonne ambiance, de partager des bons moments.

Et bien entendu j’espère être amenée à rencontrer à nouveau les membres de l’équipe, les résidents pour voir l’évolution de leurs projets, de leurs objectifs.

 

 

Même si j’aurais aimé rester plus longtemps, apprendre encore avec eux

Il est temps pour moi de repartir en cours

Les journées partagées autour des repas, des jeux m’ont permis d’apprendre sur chacun

Evidemment les échanges ont peut-être permis je l’espère à certaines personnes de se libérer, d’exprimer leur ressenti sur certains événements, il faut savoir que de par ces échanges moi j’ai appris, je me suis enrichie.

Si je rencontre d’autres personnes qui aiment manger du fromage à 9h du matin, qui ont une certaine folie dans leur personnalité et bien d’autres choses, je me dirais que vous n’êtes pas tout seul, et que vous vous entendriez très bien avec eux.

Kasu (Attention), je n’oublie pas que certains membres de l’équipe ont un faible pour les bounty, les vacances et pour aller « peloter ».

et je n’oublie pas les stagiaires rencontrées, nos échanges sur nos différentes études, l’aide qu’elles m’ont apporté, etc.

Reste plus qu’à continuer tout ce que vous avez fait parce que « si pour le moment c’est calme, il y a du respect, des moments de partage entre les résidents c’est parce que derrière il y a eu un travail venant de l’équipe ».