Punk is not dead

poules

Le temps a passé, les journées raccourcissent d’autant que l’embonpoint d’après les fêtes, lui, augmente, la froidure des soirs accompagne la tristesse de la nature car comme disait un poète « les feuilles mortes se ramassent à la pelle » et en ce début de mois certains artistes ont quitté la scène, et ne savent si leurs suppliques pour leur espace sportif ont été entendues. Le marasme semble gagner le poulailler.

« Punk is not dead !!! », s’écrièrent un matin Mam et Ré réveillées par les bruits de tractopelle, et autres cris spécifiques au monde du BTP.

En effet, les travaux de l’espace sport et zen ont débuté, et si le ciel est clément avec l’équipe de la logistique, elles pourront sans soucis arborer fièrement les tenues estivales qu’elles ont aperçu dans leur magazine préféré « Mode et Gallinacées ».

Certes, cela fait un peu de bruit, on ne voit pas quand se sera fini de rentrer de la boue partout dans le poulailler, mais oui cela sent bon la future transpiration et la perte de calories.

Alors pour ne pas être complètement prises au dépourvu, même si la bise est venue, il leur arrive de chausser des tennis et partir sur un complexe sportif à proximité, faire des tours de pistes.

Avant de s’élancer sur les pas glorieux, telles Colette Besson, Marie-Josée Perec, elles ont pris le soin d’aller voir le médecin, qui passe régulièrement pour faire un point santé.

Les premiers tours de piste ne sont pas magnifiques mais pas calamiteux non plus, certes l’une souffre de n’avoir pas fait de sport depuis la ponte de son premier œuf, et l’autre « crache » un peu en jurant de ralentir sa consommation de « graines ».

Mais elles sont solidaires entre elles, s’attendent, s’encouragent, se motivent, et rentrent ailes dessus dessous, fatiguées mais heureuses d’avoir fait un tour de plus que la dernière fois, de remarquer que les courbatures se font de plus en plus rares.

Cet espace sportif, proche de leur poulailler, en accès simplifié, va leur permettre de se reprendre en main et peut être d’affronter plus facilement l’annonce de la mort d’un géant du rock.

En effet Poules is not dead.