Xavier P., CHRS Mamré

Xavier P.

 

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Xavier P, j’ai 34 ans. Je n’ai pas d’enfants. Je suis originaire de Lille mais j’ai longtemps vécu à Marseille. J’ai fait un CAP/BEP cuisine et un CAP pâtissier. J’ai travaillé dans la restauration, un peu partout. Je suis passé par Sète, Perpignan, Marseille, Montpellier et ça fait 12 ans que je suis sur Bordeaux. Je me suis marié à Bordeaux, même si maintenant, je suis divorcé.

Qu’est ce qui vous a conduit au CHRS Mamré ?

J’étais sans domicile fixe à la suite de problèmes personnels. Avant, j’étais chez des copines. Ensuite, je suis arrivé à Trégey, puis j’ai eu un appartement par le Diaconat de Bordeaux. J’ai eu un problème de loyer. On m’a alors suggéré de venir ici.

Comment trouvez-vous votre prise en charge au sein de la structure ?

Ah bien. Les travailleurs sociaux, les éducateurs, ils t’accueillent. Ils t’aident pour faire les papiers, pour tout. Là, j’essaie de trouver un emploi, et peut être un autre appartement par la suite.

Si vous deviez décrire le CHRS Mamré en trois mots ?

Bin, foyer. Un foyer pour jeunes et personnes dans le besoin.

Est-ce que vous pensez que vos conditions de vie se sont améliorées depuis votre présence au CHRS ?

Oui, mes conditions de vie se sont améliorées. La propreté de la structure, des chambres et les réparations rapides lorsqu’une chose est cassée, le personnel est sympa, après les gens, moi je ne les calcule pas. Je fais mon petit bout de chemin tranquille.

Comment imaginez-vous votre avenir ? 

Dans un premier temps, trouver un emploi et après, trouver un appartement. Il me manque juste le travail. J’ai deux, trois pistes mais il faut que je les appelle.